Indications

La première utilisation de l'approche Ericksonnienne : recouvrer la santé, que ce soit dans des problèmes purement psychologiques, psychosomatiques ou entièrement physiologiques.
Ensuite, et c'est le développement de cette approche : améliorer la qualité de la vie, perfectionner la communication, évoluer humainement...
L'hypnothérapeute s'attache à soigner, de manière globale, non pas le ou les symptôme(s), mais la cause du trouble, de la maladie ("mal me dit").

Ce que permet l'hypnose

L'hypnose Ericksoniennne, utilisée seule ou en complémentarité avec d'autres thérapies, donne des résultats particulièrement satisfaisants dans les domaines suivants :
  • Allergies
  • Migraines, insomnies, cauchemars, névrose d'angoisse, crises de panique
  • Addiction, dépendance, arrêt du tabac, de la drogue, de l'alcool
  • Perte de poids, troubles du comportement alimentaire : boulimie, anorexie
  • Douleurs physiques et morales
  • Gestion du stress
  • Harcèlement, manque de confiance en soi
  • Bégaiement, difficulté à prendre la parole en public
  • Problème familiaux, problème de couple, problèmes au travail
  • Troubles sexuels : impuissance, éjaculation précoce, vaginisme, frigidité, anorgasmie...
  • Compulsions, troubles légers du comportement, troubles obsessionnel-compulsifs TOC
  • Abus sexuels
  • Enurésie
  • Dépression, anxiété
  • Deuil, divorce, accident, traumatisme
  • Phobies, crises d'angoisse, peurs, attaques de panique, anxiété, névroses
  • Problème relationnel, résolution de conflits
  • Développement personnel, entrainement à la concentration, à la performance
  • Préparation mentale (chirurgie, sport, examens)
  • Maladie de la peau, hypertension artérielle, troubles gastro-intestinaux

Limites / contre-indications

Il y a des situations plus difficiles qui doivent inciter à la prudence voire même à refuser un soin hypnotique. Ce sont par exemple, les dépressions sévères, les troubles graves de la personnalité, la schizophrénie, la paranoïa, etc.
Si l'hypnose est utilisée dans ces circonstances, elle doit apparaître comme un des éléments de la réponse thérapeutique intégrée dans un soin plus complexe (médicamenteux, psychothérapeutique, institutionnel, etc.).
De même, un protocole en hypnose ne remplace pas une consultation auprès d'un médecin.
Les prestations ne sont pas d'ordre médical et ne prétendent en aucun cas se subsister à un acte médical ou à des prescriptions de médicaments.
© Marc Schlumberger | Hypnothérapeute et coach à Rodez | 2013 - 2015 tous droits réservés.
Mentions légales | Liens | Lire la presse
Accueil | L'hypnothérapie | Indications | Coaching | Les séances | Contact
Conception et réalisation : Websites12 - Eléments graphiques : Eclat d'ID !